Blog categories

Comments

Toi + Moi + La relation = Notre couple

Image module

Hier soir, je passais un moment agréable avec un ami de très longue date, un moment anodin comme nous en avons partagé de nombreux, un moment d’échange et de complicité, un moment d’amitié tout simplement.
Et, comme cela, au détour d’une conversation, j’ai vu mon ami changer d’attitude, prendre un air plus sévère et plus grave, c’est alors qu’il m’a dit avec beaucoup d’émotion :

« Je crois qu’avec ma femme, nous sommes tout proche du divorce ».

Plus de 25 ans de vie commune, 2 enfants, une complicité apparente et pourtant ….
La surprise et la confusion ont fait que je suis resté sans voix pendant de longues secondes.

Est-il encore temps pour eux de reconstruire quelque chose, de retrouver une nouvelle énergie, un nouveau sens, je ne sais pas.

Il est peut-être déjà simplement le temps de comprendre ce qui a pu se passer, ce qui a pu évoluer, ce qui a pu mourir.

 

Une équation a 3 inconnues

Un couple ce n’est pas une équation aussi simple que 1et 1 font 2.

Ce n’est pas simplement deux personnages forts de leurs identités, de leurs histoires, de leurs passés, de leurs évolutions et qui forment une équation parfaite, un tout, une unité inébranlable.

Avec le temps qui passe et nos chemins de vie, face à notre propre miroir et au miroir de l’autre, nous évoluons, nous changeons.

Et, forcément, les interactions du couple changent également.
C’est déjà une première partie de l’équation à résoudre, comment rester celui et celle que l’on est, sans se trahir et sans s’oublier complétement dans la satisfaction des besoins de l’autre.

Et si l’équation se limitait à ces deux personnages, à ces deux inconnus (comme on le dit en langage mathématique), ce serait une bonne nouvelle.
Malheureusement, l’équation du couple c’est aussi un troisième personnage, une troisième inconnue. Sans être Cédric Villani, le maître des mathématiques, on perçoit que cela se complique davantage.

Et ce 3ème personnage, Jacques Salomé est celui qui en parle le mieux :

« Le couple ce sont les 2 individus qui le composent et c’est aussi cet individu à part entière qu’est la relation ».
Cette relation est vivante, elle est gourmande, il faut sans cesse la nourrir, la faire vivre, la faire vibrer. Sans cela, ne reste que 2 individus qui continuent à évoluer séparément, c’est insuffisant, et avec le temps, c’est un couple qui s’essouffle pour s’éteindre progressivement.

 

Je t’aime mais je ne suis plus amoureux

Si on regarde froidement les choses, le mot qui vient rapidement est tristesse.
Tristesse d’abandonner cette vie et cette construction commune, d’autant que très souvent, on aime encore l’autre. Mais l’Amour ne sauve pas tout.

Quand j’ai demandé à mon ami, aimes-tu encore ta femme, c’est sans hésitation qu’il m’a répondu oui et son visage n’était pas triste, il était lumineux. Quand je lui ai demandé, penses-tu que ta femme t’aime toujours, il m’a là aussi répondu oui, avec la même conviction.

Je ne suis plus amoureux parce que la relation, cette relation qui est notre socle commun, le liant de notre couple est en panne sèche du carburant de l’inspiration. On a arrêté de construire et de rêver ensemble.

 

Posez-vous les bonnes questions

Il n’est jamais trop tôt ou jamais trop tard pour se poser les bonnes questions. Alors, Je vous propose un petit exercice d’introspection.

Prenez quelques minutes dans un endroit calme, un endroit où vous vous sentez bien et posez -vous trois questions, trois questions très simples et qui pourtant pourront vous donner la clé de la résolution de l’équation de votre couple :

  1. Qu’est-ce que je fais pour rendre vivante la relation ?
  2. Est-ce que je le fais avec suffisamment d’intensité ?
  3. Qu’est-ce que je pourrai faire d’autre pour rendre la relation encore plus vivante ?

Cet exercice, vous pouvez le faire seul et en parler par la suite avec votre compagne ou votre compagnon, ou peut-être le faire à deux, comme un jeu, en vous laissant aller à l’authenticité et à la simplicité.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses car souvenez-vous, les réponses sont en vous, et chacun d’entre vous à la faculté de fabriquer le carburant de sa relation.

Si les réponses ne viennent pas, je ne vous laisserai pas seuls et dans un prochain rendez- vous, je vous donnerai mes propres carburants qui ne seront que quelques inspirations.

A très vite.

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(https://jeromecharvet.fr/wp-content/uploads/2018/04/Fotolia_130964620_Subscription_Monthly_M-min.jpg);background-size: cover;background-position: center center;background-attachment: initial;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 300px;}